Itinéraire n°8

De l’île de Reichenau à Steingaden

Notre huitième et dernier itinéraire nous emmène vers un patrimoine mondial au bord de l’eau et dans les montagnes, tout au sud de l’Allemagne. Nous visiterons une île du lac de Constance, un monument archéologique sous-marin et une petite église devenue une icône de l’histoire de l’art.

Nous prenons le départ sur la plus grande île du lac de Constance : l’île monastique de Reichenau. C’est sur cette île boisée que Saint Pirmin, un missionnaire chrétien, fonda un monastère bénédictin au VIIIe siècle. Monastère qui devint pendant les 300 ans qui suivirent l’un des plus puissants de tout le territoire méridional de l’Allemagne. Inscrit au patrimoine mondial depuis l’an 2000, l’ensemble monastique de Reichenau témoigne de l’important rôle religieux et culturel des monastères bénédictins au Moyen-Age.

Les trois églises romanes de l’île figurent elles aussi au patrimoine mondial. La Münster St. Maria et Markus située à Reichenau-Mittelzell est la plus grande et la plus ancienne des trois. Dans les églises St-Pierre et St-Paul, à Reichenau-Niederzell, les moines bénédictins laissèrent derrière eux de nombreux trésors artistiques. Les peintures murales monumentales autour de l’autel datent du XIIe siècle. Les peintures murales de l’église St-Georges, à Reichenau-Oberzell, sont encore plus anciennes. Elles constituent l’unique exemple de peintures ecclésiastiques du Xe siècle, au nord des Alpes, qui soit encore entièrement conservées !

Notre prochaine étape à la découverte du patrimoine mondiale se trouve… sous l’eau : les habitations palafittiques préhistoriques de Unteruhldingen, sur le lac de Constance. Des pieux en bois plantés dans l’eau témoignent de la présence de maisons élevées au-dessus du lac. Cette architecture particulière était autrefois une forme de sédentarisation primitive en Europe. Elle permettait aux populations de se protéger des ennemis et des animaux sauvages. Le village palafittique de Unteruhldingen est en ce sens le lieu de vie le plus important datant de cette époque qui se situe entre 1 300 et 800 avant Jésus Christ, à savoir l’âge du bronze. D’après des fouilles archéologiques, quelques sites sur pilotis ont été reconstruits à partir de 1922. Ils donnent aujourd’hui un aperçu de la vie primitive sur le lac de Constance. En 2011, 17 constructions palafittiques du Bade-Wurtemberg et de Bavière sont venues allonger la liste des sites palafittiques du patrimoine mondial. On répertorie désormais 111 sites palafittiques préhistoriques dans le monde entier.

C’est près de Steingaden, à quelque 150 kilomètres à l’est du lac de Constance, que s’achève notre huitième et dernier itinéraire et avec lui notre long périple sur les traces du patrimoine mondial de l’Allemagne. L’église de Wies s’élève face au panorama alpin, en plein cœur des prairies verdoyantes. Cette église de pèlerinage de style baroque, où la messe est encore célébrée aujourd’hui, est classée au patrimoine mondial depuis 1983. Commandée par le monastère de Steingaden, sa construction démarra en 1745. Inégalables dans leur finesse et leur richesse, les guirlandes de cérémonie dorées qui ornent l’intérieur de l’église sont en stuc. Les couleurs de la peinture du plafond qui couronne la coupole ellipsoïdale de l’église sont très vivantes et surtout très célèbres. L’église de pèlerinage de Wies est aujourd’hui considérée comme le plus bel exemple du style rococo bavarois. Le jeune abbé Marin, commanditaire de l’église, déclara un jour : "Le bonheur règne dans ce lieu, le cœur peut y trouver la paix".