Itinéraire n°5

De Kassel à Bad Muskau

Au cœur de notre cinquième itinéraire se trouvent des jardins et des parcs uniques, pensés par des jardiniers et des paysagistes d’exception. Sur cette route verte – qui va du centre de l’Allemagne à sa frontière orientale – nous nous intéresserons aussi au Weimar du classicisme allemand, ville de Goethe et Schiller, ainsi qu’au Weimar plus moderne des architectes du Bauhaus.

Nous commençons notre voyage à Kassel, dans le Parc Wilhelmshöhe. Tout au long du XVIIIe siècle, les princes-électeurs et landgraves de Kassel ont tenté de réaliser l’un des plus grands parcs sur colline d’Europe. Ils inventèrent les jeux d’eau, le parc paysager et le château de style classique, aujourd’hui encore célèbres. Sur le point culminant du parc se dresse le Monument d’Hercule qui domine l’ensemble. Construit à l’époque sur un modèle antique, il est devenu le symbole de la ville de Kassel.

L’Antiquité a influencé aussi deux hommes à Weimar, notre deuxième étape. Deux grandes figures de la littérature allemande ont contribué à rendre célèbre cette ville de Thuringe : Friedrich Schiller et Wolfgang von Goethe. Vers 1800, les deux hommes ont créé à Weimar des œuvres qui ont marqué l’histoire littéraire mondiale : Goethe est notamment l’auteur de « Faust » et Schiller celui de « Maria Stuart ». Les deux poètes idéalisaient l’époque dite classique, celle de l’antiquité gréco-romaine. Elle représentait pour eux le modèle absolu du Vrai, du Bon et du Beau. Les deux écrivains ont tenté par leurs œuvres d’éduquer l’Homme à ces valeurs.

Les sites consacrés à Goethe et Schiller sont devenus patrimoine mondial de l’UNESCO en 1996 sous l’inscription « Weimar classique ». La bibliothèque de la duchesse Anna Amalia, le château et le parc sur l’Ilm en font également partie. Ici, on peut se promener sur de longs chemins bordés de vieux arbres et de vastes prairies verdoyantes jusqu’à la Maison Romaine. Juste en face se trouve le pavillon de Goethe dans lequel l’écrivain a vécu de nombreuses années en concubinage avec Christiane Vulpius.

Les sites du Bauhaus, ajoutés au patrimoine mondial de Weimar en 1998, se trouvent non loin du parc sur l’Ilm. L’architecte Walter Gropius a fondé en 1919 l’université Bauhaus d’architecture et de design. Le bâtiment principal de cette université, l’école des Beaux-Arts, ainsi que la maison «Haus am Horn» témoignent des débuts d’un style d’ architecture moderne qui deviendra plus tard célèbre dans le monde entier sous le nom de « Bauhaus ».

A deux heures de voiture de Weimar nous attend le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz. Cette œuvre paysagiste de style néo-classique est classée depuis l'an 2000. On peut se promener dans ses sept jardins paysagés et ses six châteaux ou alors faire un tour de gondole sur le lac de Wörlitz. L’architecte paysagiste Friedrich Wilhelm von Erdmannsdorff a réalisé le royaume des jardins pour le prince Franz von Anhalt-Dessau. On peut y faire de nombreuses découvertes : un temple pour la déesse romaine Vénus ou alors l’histoire de la construction d’un pont - tous les types de ponts en partant du simple tronc d’arbre jusqu’à la passerelle en fer forgé sont représentés dans ce parc. Le cœur de la visite, c’est le château de Wörlitz de 1769, il est considéré comme l’un des premiers châteaux néo-classiques érigés hors de l’Angleterre. Le royaume des jardins fut dès le début accessible à tous ! Le prince voulait de cette façon former l’esprit et le goût du peuple. Aujourd’hui, on peut même passer la nuit dans plusieurs édifices historiques. Goethe, déjà, disait à propos du royaume des jardins de Dessau Wörlitz : « Ici, c’est désormais infiniment beau ».

Les châteaux et parcs de Potsdam et Berlin sont tout aussi beaux et célèbres dans le monde entier. Le château et parc de Sans-Souci se trouvent à Potsdam. Le nom Sans-Souci correspond au désir du roi prussien Frédéric II d’avoir un lieu pour se retirer. Frédéric le Grand a fait construire le château en 1745 comme résidence d’été. Sans-Souci est la partie la plus ancienne des 500 hectares que comptent aujourd’hui les parcs et châteaux de Potsdam et Berlin inscrits au patrimoine mondial en 1990, 1992 et 1999. Le Nouveau Palais, le château et le parc de Babelsberg, ainsi que l’Eglise Heilandskirche de Sacrow font également partie du patrimoine mondial tout comme le château de Glienicke et l’Ile aux paons. Beaucoup d’architectes paysagistes ont marqué de leur art ces sites classés. Le plus célèbre d’entre eux fut Peter Josef Lenné. C’est lui qui, à partir de 1818 et pendant presqu’ un demi-siècle, fut responsable de la destinée des jardins de la Prusse !

Le prince Pückler-Muskau a créé en 1815 le parc de Muskau à Bad Muskau, situé à deux bonnes heures au sud-est de Potsdam. Il s’agit du plus vaste jardin à l’anglaise de toute l’Europe centrale ! Le prince Pückler s’est inspiré des idéaux de l’Antiquité selon lesquels un jardin devait être un paradis personnel. Pour lui, son parc devait ressembler à un paysage naturel. Et effectivement : les arbres locaux, les fleurs parsemées de ci de là et les perspectives font oublier au visiteur à vélo, à pied ou en barque qu’il se trouve dans un jardin artificiel. Le parc de Muskau est classé au patrimoine depuis 2004. Situé pour un tiers en Allemagne et pour deux tiers en Pologne, il s’agit d’un des rares sites transfrontaliers.