Itinéraire n°2

De Angermünde à Eisleben

Notre deuxième itinéraire nous fait découvrir des bouleversements partis d’Allemagne et qui se sont répandus dans le monde entier : nous partons à la rencontre des stars du « Modernisme » architectural et de l'une des grandes personnalités de la vie religieuse en Allemagne, le réformateur Martin Luther.

Le voyage commence avec un patrimoine mondial naturel près de Angermünde, une petite ville à une heure au nord-est de Berlin. Ici se trouve la hêtraie de Grumsin. Près du moulin de Blumberg nous commençons notre visite guidée avec un garde forestier. Ensuite nous parcourons des chemins sinueux formés lors de la dernière glaciation. Depuis 2011 la forêt de hêtres de Grumsin fait partie du patrimoine mondial naturel « forêts anciennes de hêtres d’Allemagne » tout comme quatre autres hêtraies uniques : le Parc national Jasmund, la hêtraie de Serrahn, le Parc national Kellerwald-Edersee et le Parc national Hainich.

Continuons à Berlin. Nous commençons notre visite de la capitale avec les six cités du modernisme de Berlin classées au patrimoine mondial depuis 2008. Il faut prévoir du temps car ces cités, modèles du logement social, commentées et adaptées dans le monde entier, sont réparties sur sept arrondissements! La Cité-jardin de Falkenberg, la Cité Schillerpark, la Cité Carl Legien, le grand ensemble de Britz avec sa célèbre Cité en fer à cheval, la Cité Blanche et enfin la Cité Siemensstadt ont été construites entre 1913 et 1934 en réaction aux casernes lugubres de l'ère impériale. La Siemensstadt est unique en Europe : elle a rassemblé les stars du modernisme architectural : Hans Scharoun, Hugo Häring et le fondateur du Bauhaus Walter Gropius, que nous allons recroiser lors de notre périple.

En contrepoint architectural, l'île aux Musées fait partie du patrimoine mondial depuis 1999. Son histoire commence en 1830 avec la conception du Vieux Musée par Karl Friedrich Schinkel dans le style classique. Jusqu’à nos jours, seuls les architectes les plus renommés sont chargés de l'extension de l'île aux Musées, lieu culturel le plus coûteux d’Allemagne qui présente des œuvres d'art qui s’étendent sur 6000 ans. En 2010, David Chipperfield a par exemple réussi, avec sa rénovation du Nouveau Musée, à faire dialoguer modernité et tradition. Un concept tout aussi controversé que remarquable !

A une centaine de kilomètres seulement au sud-ouest de Berlin, nous nous rendons sur l'un des hauts lieux de la Réforme protestante, dont l’un des plus marquants est l'église de Wittenberg, où Martin Luther prêcha toute sa vie. En parcourant ces lieux, on traverse la vieille ville telle un musée en plein air : on commence par la maison de Luther, un ancien cloître augustin, où Luther habita dès 1508 en tant que moine puis professeur, et on va jusqu'à l'église du château, sur la porte de laquelle il est censé avoir affiché ses célèbres thèses en 1517. Les 95 thèses, qui critiquaient le commerce des indulgences par l'église catholique romaine, firent grand bruit. Luther enclencha ainsi un mouvement qui donna naissance au protestantisme.

Notre prochaine étape en descendant l'Elbe est Dessau. L'architecte Walter Gropius y fonda en 1925 l'école d'art du Bauhaus. Le Bauhaus est jusqu'à nos jours synonyme de modernisation radicale de l'art, du design et de l'architecture. Patrimoine mondial depuis 1996, l’école et les Maisons des Maîtres et leur intérieur chamarré, sont deux icônes de la modernité. « Ma couleur préférée est multicolore » aurait même dit Gropius, le directeur de l’école du Bauhaus. A Dessau il suffit de suivre l’Elbe sur quelques mètres et on trouve le café « Kornhaus », un bâtiment Bauhaus peu connu de Gropius qui abrite toujours un restaurant et dont la présence enrichit la réserve de biosphère de l’Elbe moyenne.

Notre dernière étape est Eisleben, qui a reçu le titre de patrimoine mondial en même temps que Wittenberg en 1996. Le point commun de ces deux villes sont les monuments de Luther, né en 1483 et mort en 1546 à Eisleben. Même si on ne sait pas avec certitude dans quelle maison il est mort, une chose est sûre: Luther a placé les Saintes Ecritures au cœur de son Église et la Réforme protestante s'est propagée dans le monde entier à partir de l'Allemagne.