Huit questions à…

Karl Wehrle, président-directeur général de la Fondation pour le patrimoine de la Klosterinsel Reichenau

Je visite l’île monastique de Reichenau, site classé : que faut-il voir absolument ?

Bien sûr, il faut visiter les trois églises romanes de l’île monastique de Reichenau. A voir absolument : les célèbres peintures murales de l’église St-Georges, la chambre au trésor de l’église Ste-Marie et St-Marc, et pour finir l’église St-Pierre et St-Paul érigée dans un endroit idyllique. Les trois musées de l’île classée au patrimoine mondial proposent également de nombreuses informations sur l’histoire de ces trois églises construites entre les 9è et 12è siècles.

Qu’est-ce qui vous plaît en particulier ici ?

Les paysages insulaires naturels et ceux des rives de l’île avec leurs champs de roseaux. Il y aussi les structures agricoles de l’île avec leur champs de légumes et leurs vignobles.

Avez-vous des bons plans à nous donner ?

Aller se balader tranquillement le long des rives de l’île de Reichenau en allant d’église en église.

Qu’est ce qui vous a impressionné lors de votre première visite ?

Je suis encore et toujours fasciné par le paysage et les trésors culturels de l’île de Reichenau.

Quelle est la plus belle saison ici ?

Évidemment, une île comme Reichenau se présente sous ses meilleurs atours au printemps et en été. Mais elle possède aussi un charme particulier en automne et en hiver. On a les églises presque pour soi et on peut partir sur les chemins de la méditation, à la recherche de soi-même.

Que dois-je voir d’autre ici ?

Je vous recommande de monter sur le point le plus élevé de l’île, le Hochwart. De là on a un panorama à 360° sur toute l’île et, bien sûr, sur le lac et les divers paysages environnants.

Le patrimoine mondial ouvre l’appétit. Quelle spécialité me conseillez-vous ?

Si on veut, il est possible de ne manger que des produits frais sur l’île de Reichenau : poisson, légumes, salades, le tout accompagné d’un verre de vin de Reichenau. Un pur délice !

Quel autre site classé au patrimoine mondial aimeriez-vous visiter ?

Je veux absolument visiter, au moins une fois dans ma vie, les villes historiques de Stralsund et Wismar. Pour un habitant des bords de l’eau comme moi, c’est forcément tentant !

Karl Wehrle

Sa terre natale se trouve dans la région qui entoure l’île monastique de Reichenau. Il a fait ses études d’administration non loin de là, à Constance.

Depuis les années 1980, Karl Wehrles a été responsable des affaires culturelles de la municipalité de Reichenau. Il ajoute une autre corde à son arc en 2009 en devenant le président-directeur général de la Fondation pour le partrimoine mondial de l'Ile monacale de Reichenau.