Huit questions à…

Angelika Braun, directrice du monastère de Maulbronn et guide au musée du monastère

Je visite le monastère de Maulbronn, site classé: que faut-il voir absolument ?

Ce n’est que mon avis, mais il faut visiter tout le monastère, c’est-à-dire ce qu’on appelle la ville monastique avec la ferme et la clôture du monastère C’est la seule façon de comprendre pourquoi le monastère est considéré en Europe comme l’ensemble monastique médiéval le mieux conservé.

Qu’est-ce qui vous plaît en particulier ici?

La clôture est définitivement l’un de mes endroits préférés. Ici je suis particulièrement sensible aux différents styles architecturaux, de l’art roman jusqu’au gothique. La Brunnenkapelle, la chapelle de la fontaine, et l’impressionnante salle à manger des moines, le réfectoire ainsi que le parloir avec ses splendides voûtes nervées néogothiques sont vraiment remarquables. Mais on peut également se détendre et se reposer en appréciant le silence du monastère et en se promenant dans son jardin.

Avez-vous des bons plans à nous donner ?

Les visites guidées thématiques permettent vraiment d’être surpris et d’avoir un véritable aperçu de l’histoire et de l’ensemble monastique de Maulbronn.

Qu’est ce qui vous a impressionnée lors de votre première visite ?

La première fois que je suis venue ici j’ai été impressionnée par l’immensité et la magnifique architecture du lieu.

Quelle est la plus belle saison ici ?

Au printemps, pour les magnolias qui commencent à éclore dans le jardin du monastère. En été pour la fraîcheur qui y règne et aussi pour les bars sympathiques dans la cour du monastère. En automne pour le brouillard et la grisaille qui renforcent le côté ascétique de l’architecture cistercienne. Et puis en hiver pour le calme du monastère vidé de ses touristes, une période où l’on peut profiter vraiment du silence.

Que dois-je voir d’autre ici ?

Les paysages du monastère valent le détour. Ils ont été aménagés il y a plus de 850 ans par des moines cisterciens. Il y a aussi les collines de vignes du monastère et le système de fosses et de lacs dans les forêts voisines. Les paysages du monastère sont d’ailleurs traversés par de nombreux sentiers de promenade. Vous pouvez aussi aller vous balader jusqu’au Tiefer See, situé tout près du monastère. Ce lac a lui aussi été creusé par les moines et aujourd’hui on peut s’y baigner. C’est très sympathique !

Le patrimoine mondial ouvre l’appétit. Quelle spécialité me conseillez-vous ?

La spécialité régionale qu’il faut goûter impérativement s’appelle les Schwäbische Maultaschen. Ce sont des raviolis de pâte farcis à la viande ou aux épinards. La légende veut que cette spécialité souabe ait été fabriquée ici pour la première fois par un moine du monastère de Maulbronn.

Quel autre site classé au patrimoine mondial aimeriez-vous visiter ?

J’aimerais visiter les habitations palafittiques préhistoriques du lac de Constance et le Muskauer Park à Bad Muskau. J’aimerais aussi aller au moins une fois dans ma vie au mausolée du Taj Mahal en Inde.

Angelika Braun

est guide au monastère de Maulbronn depuis 22 ans.

Aujourd’hui cette spécialiste des musées s’occupe entre autres de l’atelier du monastère organisé par le musée. Cet atelier permet aux enfants et aux adolescents d’apprendre la vie du monastère tout en s’amusant.

 

Trèves

78 km

Völklingen

158 km

Lorsch

51 km

Spire

66 km

Maulbronn