Huit questions à…

Hans Schaidinger, maire de la ville de Ratisbonne

Je visite Ratisbonne, site classé : que faut-il voir absolument ?

Je vais vous dévoiler la stratégie parfaite pour ne rien rater : commencez au Centre des visiteurs du patrimoine mondial, à Salzstadel. Vous aurez une bonne première impression et on vous donnera de nombreuses informations sur Ratisbonne et son histoire. C’est le lieu idéal pour savoir où il faut absolument aller. Le cœur de notre patrimoine mondial est aussi relativement facile à découvrir à pied.

Qu’est-ce qui vous plaît en particulier ici ?

Mon bureau se trouve dans l’Altes Rathaus, l’ancien hôtel de ville, qui donne directement sur la Salle impériale où s’est réuni l’Immerwährender Reichstag, la diète perpétuelle du Saint-Empire, de 1663 à 1803. Voilà pourquoi l’ensemble formé par l’Altes Rathaus et la Salle impériale me plaît tout particulièrement.

Avez-vous des bons plans à nous donner ?

En flânant le long des petites rues étroites et tortueuses, pensez aussi à jeter un œil vers le haut. C’est souvent comme cela que l’on est surpris. On découvre alors les tours majestueuses de la cathédrale qui s’élancent vers le ciel et on voit les nuages qui s’étirent au-dessus des hautes tours patriciennes. C’est d’ailleurs grâce à elles que l’on dit de Ratisbonne qu’elle est "la ville italienne la plus au nord".

Qu’est ce qui vous a impressionné lors de votre première visite ?

La diversité et le caractère vivant de la ville. Le mélange entre innovation et tradition. Ce patrimoine mondial n’est pas une ville musée, c’est une ville qui inspire, moderne et en même unique en son genre.

Quelle est la plus belle saison ici ?

Les amoureux de l’Italie répondront tout de suite : en été ! Les cafés sont bondés, il y a plein de concerts, tout le monde vit dehors. Mais pour moi, Ratisbonne possède aussi un charme particulier en hiver avec ses marchés de Noël traditionnels. Pour ceux qui préfèrent le calme, le mieux est de venir en automne ou au printemps.

Que dois-je voir d’autre ici ?

Si vous voulez contempler Ratisbonne d’un peu plus haut, je vous conseille de faire un crochet par les hauteurs de Winzer, au nord du Danube. Là-bas, on peut se promener dans la campagne et depuis les hauteurs on peut admirer le décor pittoresque de la ville.

Le patrimoine mondial ouvre l’appétit. Quelle spécialité me conseillez-vous ?

A Ratisbonne, il y a le Steinerne Brücke et juste après la Wurstkuchl, une maison vieille de 500 ans qui cuisine des saucisses grillées. On peut y manger des Regensburger Bratwurst, les saucisses grillées de Ratisbonne, servies avec de la moutarde faite maison.

Quel autre site classé au patrimoine mondial aimeriez-vous visiter ?

J’ai déjà visité quelques sites classés au patrimoine mondial et je préfère ne les voir qu’une seule fois. Car ce qui est unique est plus intéressant selon moi. Mon prochain site du patrimoine mondial sera le polder de Beemster aux Pays-Bas.

Hans Schaidinger

a passé la plus grande partie de sa vie à Ratisbonne.

Après des études d’économie, il a commencé à travailler en 1978 pour la municipalité de Ratisbonne. Dans les années 1990, il fait un détour par l’industrie, avant de devenir en 1996 le maire de Ratisbonne, ville classée au patrimoine mondial. Hans Schaidinger effectue actuellement son troisième mandat de maire.