Huit questions à…

Egon Schallmayer, directeur du Saalburgmuseum

Je visite le Limes romain, site classé : que faut-il voir absolument ?

En fait, il faut tout voir au Saalburg. Il ne faut rater ni la reconstitution du fort, ni les diverses activités pédagogiques proposées par le musée ou encore les paysages pittoresques sur les hauteurs du Taunus.

Qu’est-ce qui vous plaît en particulier ici ?

Ce que je trouve vraiment beau, c’est cette insertion parfaite du fort dans le paysage environnant, le charme qui se dégage de chacun des bâtiments et du site en général. Et puis je suis fasciné par les nombreuses rencontres avec les gens ici au Saalburg qui s’intéressent à l’histoire et à l’antiquité romaine en particulier.

Avez-vous des bons plans à nous donner ?

Il y en a beaucoup. Par exemple les visites thématiques comme celles sur le culte antique voué aux dieux ou sur l’histoire des recherches archéologiques du Saalburg. Je recommande également les journées spéciales famille qui vous invitent à partager cette expérience avec vos proches. Ou bien encore les visites nocturnes quand il fait chaud… mais aussi quand il fait un froid de canard !

Qu’est ce qui vous a impressionné lors de votre première visite ?

La première fois, j’ai été très marqué par la porte principale et le rempart qui surgissent de la forêt sans qu’on s’y attende. Les constructions à l’intérieur du fort me fascinent toujours autant, comme le quartier général militaire ou les greniers à blé. Grâce aux innombrables découvertes de métal, de céramique, d’os ou encore de bois datant de l’Empire romain, je peux vraiment appréhender l’Antiquité dans toutes ses dimensions. Cette première impression a été tellement forte que j’ai consacré toute ma carrière à l’archéologie et à l’histoire romaine surtout. C’est quelque chose de très particulier pour moi, quelque chose en dehors du quotidien, que de pouvoir retrouver les traces de l’histoire au plus profond de la nature.

Quelle est la plus belle saison ici ?

Il faut venir en automne pour admirer les magnifiques couleurs du parc archéologique avec sa multitude d’arbres et d’arbustes. Au printemps, pour la floraison ou bien en hiver pour le camp recouvert de neige. En fait chaque saison possède son charme propre.

Que dois-je voir d’autre ici ?

A part visiter le fort, il faut absolument aller se promener au moins une fois le long du Limes. Les paysages autour du camp, le parc de la Hesse au pied du Saalburg ou encore les maisons à colombages de la ville thermale de Bad Homburg, tous ces endroits valent vraiment la peine d’être visités.

Le patrimoine mondial ouvre l’appétit. Quelle spécialité me conseillez-vous ?

En Hesse, on mange traditionnellement de la grüne Sosse, de la sauce aux herbes, et du Handkäse mit Musik, du fromage mariné dans de l’huile, du vinaigre et des oignons et on boit de l’Apfelwein, du cidre. Comme le Saalburg appartenait autrefois à l’imperium romanum, on trouve aussi des plats inspirés de recettes romaines.

Quel autre site classé au patrimoine mondial aimeriez-vous visiter ?

Le mausolée du Taj Mahal en Inde.

Egon Schallmayer

compte parmi les plus fins connaisseurs des recherches sur le Limes.

Né en 1951 à Ober-Roden en Hesse, ce professeur d’archéologie a dirigé de nombreuses fouilles au cours de sa carrière. Depuis 1995, il dirige le Saalburgmuseum de Bad Homburg, un musée archéologique installé dans un ancien camp romain du Limes de Germanie Supérieure et de Rhétie.