Huit questions à…

Ulrike Laible, directrice du Centre du patrimoine mondial de Bamberg

Je visite Bamberg, site classé : que faut-il voir absolument ?

La vieille ville de Bamberg est extrêmement riche et recèle de nombreux trésors culturels et artistiques. La première fois, le visiteur se retrouve en fait face à une ville fermée qui rappelle le Moyen-Age et l’époque baroque. Cela vaut donc vraiment la peine de se balader dans les petites et grandes rues historiques. Bien sûr, il ne faut pas rater la cathédrale et l’Alte Hofhaltung, l’ancienne résidence des évêques. Il y a également la Résidence et sa roseraie, et puis l’Altes Rathaus, l’ancien hôtel de ville installé en plein milieu du fleuve.

Qu’est-ce qui vous plaît en particulier ici ?

Bamberg est une ville vivante avec de nombreuses petites places qui invitent à la fête. Ce qui me plaît surtout c’est le lien fort entre la ville et la Regnitz, ainsi que les nombreux espaces verts. Par exemple, les jardins en terrasse et les immenses vergers situés tout autour de l’abbaye Saint-Michel constituent un formidable paysage culturel. Aujourd’hui, des vignes ont été replantées au sud de l’abbaye.

Avez-vous des bons plans à nous donner ?

Je vous recommande le quartier des maraîchers de Bamberg qui, grâce à sa structure unique et exceptionnellement bien conservée, figure au patrimoine mondial. Une promenade et un belvédère créés récemment ouvrent tout l’espace. La vue sur les jardins est imprenable depuis cet endroit. Autre chose à voir : le musée des maraîchers et des vignerons, créé il y a peu de temps. On y apprend tout ce qu’il y a à savoir sur la grande histoire de la construction des jardins de Bamberg. Encore maintenant, de nombreux maraîchers travaillent à Bamberg, ils se feront une joie de vous recevoir !

Qu’est ce qui vous a impressionnée lors de votre première visite ?

A part les grands monuments, je dirais la multitude de petits détails historiques qui ont été conservés à Bamberg au fil du temps. Il y a partout quelque chose à découvrir.

Quelle est la plus belle saison ici ?

Le meilleur moment pour venir est assurément l’été quand les Biergarten ou plutôt les Bierkeller comme on les appelle ici, c’est-à-dire des brasseries en plein air, sont ouverts. Si l’on cherche un peu plus de tranquillité, l’hiver est la saison idéale. Je vous recommande alors d’assister à un concert du célèbre orchestre symphonique de Bamberg ou bien de faire le parcours des crèches, un chemin qui longe les imposantes églises de Bamberg.

Que dois-je voir d’autre ici ?

Les rives de la Regnitz ont été aménagées en 2012 pour les Floralies régionales. Elles relient une ancienne friche industrielle et le parc de Hain. Si l’on se place au niveau de l’écluse 100, la vue sur la Villa Concordia, l’actuelle maison internationale des artistes, est saisissante.

Le patrimoine mondial ouvre l’appétit. Quelle spécialité me conseillez-vous ?

La cuisine de Franconie est connue pour ses plats rustiques. Parmi les spécialités locales, on trouve le Brotzeitteller, une assiette de charcuterie typique, la Bratwurst, la saucisse grillée, le Schweinebraten, le rôti de porc local, le Bierhaxen, du cochon cuit à la bière, ou encore les Bamberger Zwiebel, les oignons de Bamberg farcis à la viande. Bien sûr, avec ça il faut boire une Rauchbier, de la bière fabriquée avec du malt séché au bois de hêtre.

Quel autre site classé au patrimoine mondial aimeriez-vous visiter?

Le berceau de l’architecture moderne : l’usine Fagus à Alfeld, implantée sur les bords de la Leine en Basse-Saxe.

Ulrike Laible

est spécialiste de l’histoire de l’architecture. Elle a travaillé à Berlin jusqu’en 2009.

C’est dans la capitale allemande, pour le Centre Schinkel pour l’architecture, la recherche urbaine et l’entretien des monuments, qu’elle a été chargée de projets, d’expositions et de la publication d’articles en rapport avec l’architecture et l’histoire de l’art. Depuis 2011, elle dirige le Centre du patrimoine mondial de Bamberg.