Huit questions à…

Petra Wesch, collaboratrice à la fondation des châteaux et jardins prussiens de Berlin et du Brandebourg

Je visite Potsdam, site classé : que faut-il voir absolument ?

Le vignoble de Frédéric le Grand bien sûr, couronné par le château Sans Souci – rien que cela, c’est génial. Si on veut éviter les lieux très touristiques : le château Charlottenhof avec ses bains romains se situe un peu à l’écart du chemin principal.

Qu’est-ce qui vous plaît en particulier ici ?

Le monde des jardins de Sans-Souci n’a rien à voir avec les jardins structurés jusqu’au moindre détail avec des axes géométriques, des arbres et des haies taillés au cordeau qu’on trouve habituellement dans les parcs des rois. Ici, on a l’impression que les chemins, les prairies et les arbres ont poussé au hasard. On a le sentiment de se promener dans un une peinture. Le château Charlottenhof est lui aussi tout à fait différent de l’idée qu’on se fait habituellement de châteaux. Il ressemble plus à la villa d’un bourgeois fortuné ayant aménagé son appartement avec beaucoup de goût et d’extravagance.

Avez-vous des bons plans à nous donner ?

Bon si je le dis, cela ne sera plus un bon plan. Mais je vais le dire quand même : c’est le jardin des roses du château Charlottenhof. Je ne rentre pas dans les détails…

Qu’est ce qui vous a impressionnée lors de votre première visite ?

C’est l’harmonie parfaite entre un paysage aménagé et un paysage naturel. Puisque l’eau est l’élément déterminant ici, c’est en bateau qu’on peut voir le mieux le caractère unique de ce paysage. Un conseil : prenez un taxi fluvial.

Quelle est la plus belle saison ici ?

Toutes les saisons ont leur charme. Je pense que cela dépend du tempérament de chacun. Moi par exemple, j’aime aussi marcher d’un lac à l’autre par une journée d’hiver glaciale et admirer le paysage.

Que dois-je voir d’autre ici ?

Cela vaut le coup de visiter Potsdam à pied. Cela ne veut pas dire de seulement remonter la Brandenburger Straße – il faut aussi s’aventurer dans les rues perpendiculaires, jeter un coup d’œil dans les entrées des maisons et se laisser surprendre par les arrières-cours construites lors de la deuxième vague baroque d’agrandissement de la ville.

Le patrimoine mondial ouvre l’appétit. Quelle spécialité me conseillez-vous ?

Au printemps, l’asperge de la région est délicieuse.

Quel autre site classé au patrimoine mondial aimeriez-vous visiter ?

La Grande Muraille de Chine. J’aimerais parcourir à pied une partie de cette construction gigantesque, peut-être du lever au coucher du soleil.

Petra Wesch

est née à Eckartsberga en Saxe-Anhalt.

Elle a travaillé pendant 20 ans comme pédagogue pour la formation culturelle des enfants et des jeunes. Depuis 1983, elle se consacre aux châteaux et parcs de Potsdam. Aujourd’hui, elle est responsable de la planification et conception des visites et des manifestations dans les anciens jardins de Frédéric le Grand.